Par Anne-Christine Normand


Hraïr Hratchian (1971-)

 

Il est le membre fondateur du groupe de rock expérimental De la Caucase (1998-2008) où il a été chanteur et doudoukiste et avec lequel il a produit les albums Tes Lèvres Sucrées et La mort cruelle de Marcel Léart (cliquez ici/click here).

Il a co-fondé le groupe La Désunion (2010-), caractérisé par des improvisations sonores (cliquez ici/click here)

Hraïr Hratchian a été invité en tant que doudoukiste par le groupe Einstürzende Neubauten à collaborer sur la pièce Armenia et une série d’improvisations (Rampe) dans le cadre de leur tournée Perpetuum Mobile (2004), leur 25e anniversaire (2005) et la tournée Three decades of Einstürzende Neubauten (2011) (cliquez ici/click here).

Il a aussi participé à des projets et tournées en tant que doudoukiste et vocaliste avec  Sam Shalabi (2009), le groupe canadien Esmerine (2013) et Jerusalem in my Heart (2009-2010).

 

De 2014 au 2016, il s’est produit sur scène au Canada et à l’étranger, notamment en Suisse, en France, au Portugal et au Liban.

 

 


 

 

 



Hraïr Hratchian (1971-)

 

He is the founder of De la Caucase (1998-2008), an experimental rock group, in which he was the lead vocalist and doudouk player. (cliquez ici/click here).

He co-founded La Désunion (2010-), characterized by improvisational sounds. (cliquez ici/click here).

Hraïr Hratchian was invited to play the doudouk for the German industrial band Einstürzende Neubauten by collaborating on the piece Armenia as well as for a series of improvisations (Rampe) for their Perpetuum Mobile tour (2004), 25th anniversary tour (2005) and Three decades of Einstürzende Neubauten tour (2011) (cliquez ici/click here).

He also participated on projects and tours as a doudoukist and vocalist with ), Sam Shalabi (2009), Canadian band Esmerine (2013-2014) and Jerusalem in my Heart (2009-2010).

 

From 2014 to 2016, he performed in Canada, in France, Swizerland, Portugal and Lebanon.

 

 

 


Retour/Go back